Texte : Bente van der Zalm / Florian Baudouin

SofT est un groupe de metal progressif lyonnais. Au cours des cinq dernières années, les quatre compères ont composé, et joué aux côtés de groupes tels que Dagoba ou In Arkadia. Vendredi dernier, ils ont enfin sorti leur premier EP. “The Sun” contient cinq chansons, dont deux sont sorties préalablement en tant que singles.

A l’écoute de “The Sun”, la première chose qu’on remarque est le chant d’Anselme Brenier. Ses lignes de chant clair font un peu penser au timbre de Serj Tankian de System of a Down. Cependant, l’accent est plus qu’approximatif et on remarque qu’il manque de technique : Les screams médium et aigu manquent de maîtrise et on a l’impression qu’il est au bord de la rupture. Pourtant, le growl est bon, peut-être que s’inspirer de cela pourrait l’aider à gommer les défauts sur les screams plus aigus. Le mixage n’aide pas, car on remarque que le chant surnage par rapport au reste. Il aurait peut-être fallu rajouter plus d’effets, par exemple davantage de reverb aurait donné plus de profondeur à la voix. 

Cela étant, à l’écoute de cet EP, la rythmique a retenu notre attention. Tout est très carré et on remarque une très bonne utilisation de la double-pédale. Les ponts plus calmes forment un sympathique contraste avec les moments plus violents et sont souvent très agréables à l’oreille, particulièrement lorsqu’une guitare acoustique est utilisée. Cela nous amène à parler de “Dreams”, l’interlude. Les claviers utilisés font un peu kitsch, et vu que les moments calmes à base de guitare claire sont si réussis, c’est un peu dommage de ne pas avoir essayé ça sur l’interlude. Mais cependant, ce n’est pas désagréable à écouter, et remplit plutôt bien son rôle de pause avant la dernière chanson, “Smoke”. Cette dernière démarre sur une intro jouant beaucoup sur les contretemps, avant d’enchaîner sur le modèle “couplets chantés, bridges screamés”, toujours efficace, jusqu’au drop à la moitié de la chanson où le changement de rythme est très réussi. La chanson clôture l’EP sur une agréable outro avec une guitare acoustique réverbérée.

Après avoir écouté cet EP, on peut dire qu’il est plutôt encourageant pour la suite. Seulement quelques imperfections à gommer et le groupe sera à surveiller de près!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *