Texte : Evelyne Gorter
Traduction : Florian Baudouin

Ca fait maintenant un petit moment qu’on suit MILO. On avait donc vraiment hâte de les voir jouer lors de Popronde, le plus grand festival itinérant des Pays-Bas, où ils auraient du jouer cette année. Malheureusement, ces concerts ont été reportés à cause des mesures COVID, mais on peut se consoler avec cet album.

Vendredi, c’était le grand jour. MILO, composé de Max Kerkhof (claviers), Wouter Hidding (basse) Sjoerd de Vries (batterie) et Milo Groenhuijzen (chant et guitare), a sorti son premier album “Bright Flowers Of Indigo”. L’album, qui peut être décrit comme britpop, vous cocoone musicalement instantanément. Les dix chansons de l’album sont faciles à écouter. Bright Flowers of Indigo a un agréable contraste entre des morceaux exaltants pour la radio et de belles ballades ; les chansons les plus rapides comme « Miss Sunshine » vous rendent joyeux et les chansons telles que “What do You See” vous rendent calme.

La chanson “Windowpane” est une chanson que les fans d’Oasis adoreront. On peut clairement entendre les influences de là d’où le groupe tire son inspiration, les frères Liam et Noel Gallagher. Sur la chanson très émotionnelle “Honey I Was Lost”, on peut entendre la chanteuse Sarah van Mechelen et on se prend à rêver, “Stay with me, … when the darkness comes”. Les dix chansons ont de magnifiques arrangements. L’usage d’instruments comme le violon et le violoncelle ajoute de la profondeur à la musique ce qui donne l’impression d’être enveloppé d’une chaude couverture musicale. Aucun doute que vous aurez la même sensation à l’écoute de l’album. Ou bien, comme les gars le disent eux-même lors de la dernière chanson :

“Rain Or Come Shine, I know you’ll have a good time !”

Revanche Records