Texte : Hanna de Vries  

Si vous aimez la musique alternative, vous avez peut-être de bons souvenirs de “Bring me to Life”. La chanson d’Evanescence est presque indissociable de la phase “emo” de nombreuses personnes. Mais le groupe formé autour de la chanteuse Amy Lee a bien sûr fait bien davantage qu’une seule chanson à succès. Récemment, le sixième album studio du groupe de rock gothique intitulé “The Bitter Truth” est sorti.

Bien souvent, Evanescence aime prendre son temps avant de sortir une nouvelle création. Leur dernier album, intitulé Synthesis, est sorti en 2017. Malgré le fait que le groupe prenne son temps, il n’y a pas eu beaucoup de différence entre les albums. La chanson d’ouverture ‘Artifact/The Turn’ a fait illusion pendant une minute, mais dès qu’on a entendu les premières notes de ‘Broken Pieces Shine’, nous avons su qu’il ne fallait pas s’attendre à des surprises cette fois-ci non plus. 

Ce n’est pas forcément négatif. Evanescence a su trouver très tôt sa propre formule de succès et “The Bitter Truth” est un album solide. L’album est très accessible pour les novices et ne décevra pas la fanbase existante. La voix toujours aussi impressionnante d’Amy Lee porte les chansons. Les paroles délicates et le son classique de la guitare sont toujours là. On trouve même une ballade au piano avec ‘Far from Heaven’. 

En bref : pourquoi changer une équipe qui gagne ? La musique d’Evanescence semble résister au temps, “The Bitter Truth” en est la preuve ultime. 

Sony Music