La rédaction de CHAOS a fouillé dans les archives musicales de cette année . Notre équipe a réfléchi aux albums, chansons et concerts (oui, il y en a tout de même eu cette année) qu’ils et elles ont préféré en 2020. Retrouvez les choix de notre rédaction plus bas !

Florian Baudouin (rédacteur en chef, CHAOS France)

Album : Trivium – What The Dead Men Say
Je vais commencer d’emblée par faire mon mea culpa : J’ai écouté très peu de musique sortie cette année, mais principalement des sorties de 2019. Du coup j’aurais pu citer par exemple le double album “War” et “Peace” de Demon Hunter, “Trauma” de I Prevail, ou encore bien entendu “We Are Not Your Kind” de Slipknot. Mais il est donc question ici d’albums sortis en 2020.  Cette année a donc été celle de la sortie du nouvel album de Trivium. Je dois avouer l’avoir beaucoup moins poncé que “The Sin and The Sentence” par exemple, mais une chose est sûre, c’est que lorsqu’un album de Trivium sort, c’est compliqué de rivaliser. J’aimerais toutefois glisser une mention honorable pour “Guardians” de August Burns Red et “A Quiet Place To Die” de Alpha Wolf.

Chanson : Five Finger Death Punch – A Little Bit Off
C’est peut être moi, mais je trouve que F8 fait un peu pièce rapportée dans la discographie de Five Finger Death Punch. Et pourtant, paradoxalement, ‘A Little Bit Off’ est une des chansons qui m’aura le plus marqué cette année et qui aura accompagné mes journées les plus confinées. Même si ce titre n’a pas été pensé pour le contexte du virus dont-il-ne-faut-pas-prononcer-le-nom, il fait bien écho à ce que bon nombre d’entre nous a pu ressentir au cours de cette année pour le moins étrange. Le sentiment de ne pas être dans ses baskets, tout en faisant passer un message primordial : il n’y a rien de mal à ressentir ça, et ce n’est que passager.

Concert :  Slipknot + Behemoth – Halle Tony Garnier, Lyon (février)
Pour le coup ce n’est pas bien compliqué de répondre à cette question puisque je n’ai vu que deux concerts cette année : celui de Slipknot et Behemoth début février, et Polar (accompagnés de Up to The End et Beyond The Fate) quelques semaines plus tard. Et malgré tout le respect que j’ai pour Polar et consorts, voir Slipknot en live était un moment que j’attendais depuis quasiment dix ans, et leur show grandiloquent ne m’a pas déçu.  

Susanne van Hooft (rédactrice en chef CHAOS NL)

Album : Nothing But Thieves – Moral Panic

Chanson : Fontaines D.C. – I Don’t Belong 

Concert : Cage The Elephant – 013. Tilburg, (mars)
Les Pays-Bas ont lentement été contaminés par le Covid-19. On a immédiatement pu s’apercevoir des premières mesures lors de ce concert : plus de sèche-main dans les toilettes. Je crois que c’était tout. La salle était chaude et remplie. Pas besoin d’expliquer que c’était mon dernier gros concert avant le confinement. Tout le monde était collé les uns aux autres, ils savaient encore comment faire la fête. Le groupe a livré un excellent et captivant concert et la première partie SWMRS a également su capter notre attention. Avec tous ces éléments combinés, pour moi c’était un show légendaire.

Bente van der Zalm (rédactrice en chef, CHAOS NL)

Album : Talk Show – These People
Dès que j’ai entendu These People de Talk Show, je me suis dit : Je veux voir ce groupe en live ! C’était assez inhabituel pour moi de devoir attendre pour voir un groupe en live après avoir découvert leur musique, d’habitude c’est le contraire ; Je vois le groupe en concert et ensuite je découvre leur musique. Je crois que c’était mi-avril et peut être un mois plus tard, j’ai entendu que le groupe était programmé à Left of the Dial, un showcase festival à Rotterdam. Bien sûr, j’étais contente parce que c’était ce que j’attendais, mais après des mois d’incertitude, le festival a été annulé à la dernière minute à cause des “circonstances”. En espérant que ces circonstances ne durent plus trop longtemps et que je puisse voir Talk Show un jour.

Chanson : Declan McKenna – Beautiful Faces
Cette chanson aux sonorités joyeuses mais un peu cynique m’a donné énormément d’énergie fin mars et c’est exactement ce dont j’avais besoin à ce moment-là : de bonheur cynique et d’insouciance.

Concert : Canshaker Pi – De Nijverheid, Utrecht (février)
Je me rappelle qu’on est arrivées dans cette salle trempées jusqu’à l’os. Je n’y étais encore jamais allée et j’ai été subjuguée par la bizarrerie de l’endroit. Ce qui était bien c’est qu’il y avait un grand poêle à bois avec lequel on pouvait se réchauffer et se sécher. Le concert était super aussi. Avec le nouveau line-up du groupe je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. J’avais écouté l’album, mais on ne sait jamais comment ça se traduit en live. C’était tellement bien que j’ai acheté l’album à la fin du concert et l’ai ramené à la maison sous la pluie.

Laura Rosierse (coordinatrice, CHAOS EN)

Abum : James Kennedy – Make Anger Great Again

Chanson : Malan – Busy Bee
Malan a écrit pour nous tous le rappel parfait de veiller à prendre son souffle et s’accorder une pause ! Dès que le Royaume-Uni a été confiné, je me suis rendu compte que c’était le moment parfait pour se concentrer sur notre forme mentale et physique au lieu de travailler non stop !

“Take a break busy bee,
You’re working so tirelessly, oh
Constant frenzy in your mind…
Don’t let it catch up with you,
All this work that you have to do,
Don’t you wish you could sit back and unwind…”

Concert : Tranqua Lite, Un-Convention – Niamos,  Manchester (mars)

Anouck Bosma (rédactrice, CHAOS NL)

Album : Boy Pablo – Wachito Rico
Cet album est sorti fin octobre et est vite devenu mon préféré. Il contient plein de chansons joyeuses mais en même temps différentes chansons pour tous état d’esprit.

Chanson : Fil Bo Riva – Cold Mine
Ça reste un de mes artistes préférés et avec cette chanson, il ne nous laisse une fois de plus pas tomber. J’ai hâte d’entendre le prochain album !

Concert : Jungle By Night – Doornroosje, Nijmegen (juillet)
C’était le premier concert auquel je suis allée pendant cette période de Covid-19 et bien que c’était bizarre d’avoir autant d’espace avec les autres spectateurs, ça faisait du bien de retourner à un concert. L’ambiance était très bonne et c’était une soirée très sympa.

Jenn Foster (rédactrice, CHAOS EN)

Album: The Hunna – I’d Rather Die Than Let You In

Chanson: The Hara – Until It Happens

Concert: Tom Grennan – Virgin Money Unity Arena, Newcastle (août)
Avec tous les concerts ayant été mis à l’arrêt cette année, j’avais soif de ce sentiment d’être en vie que je pouvais ressentir en concert. Même si la distanciation sociale était bien là, l’atmosphère était intense et Tom a livré un show exceptionnel. Aussi, je suis extrêmement fière du fait que le concert ait eu lieu dans ma ville natale.

Evelyne Gorter (rédactrice, CHAOS NL)

Album : Nothing But Thieves – Moral Panic

Chanson : Tom Tukker – No Matter How
Il y a tellement de chansons magnifiques, mais ma rétrospective Spotify m’a fait savoir que “No Matter How” de Tom Tukker a été la chanson qui m’a aidé au cours de cette année.

Concert : Eefje de Visser – 3FM Awards Breda, ChasséTheater (octobre)
La configuration intimiste, où le public était assis sur scène avec le groupe, a rendu ce concert très spécial. 

Jay Landman (rédacteur, CHAOS EN)

Album : Twist Helix – Machinery 

Chanson : Maida Vorn – Automatic
Je trouve que “Automatic” de Maida Vorn a une bassline incroyable avec énormément de caractère. L’ambiance générale de la chanson la rendrait aussi adaptée pour un film de Tim Burton.

Concert : The Pylons, JJ Draper, Cat Ryan et Aley V – Cobalt Studios CIC, Newcastle (février) 

Koen Ruijs (rédacteur, CHAOS NL)

Album : Fiona Apple – Fetch the Bolt Cutters 

Chanson : Many Voices Speak – Want It Kept

Concert: Damien Jurado – Stevenskerk, Nijmegen (février)
Par un frais mercredi soir, je suis allé admirer Damien Jurado à Nijmegen. Tout comme Damien, j’ai voyagé seul jusqu’à l’église Stevenskerk. Damien Jurado était sur ma bucket list depuis longtemps. Et le 19 février 2020, le moment était enfin venu. Dana Gavanski était la première partie. Ses chansons furent exécutées avec soin et pourtant elle les jouait comme si elle se trouvait dans votre salon. Damien poursuivit sur cette lancée. Il entra sur la scène vêtu d’un pull et d’un jean. Il avait dans les bras deux dossiers avec la majorité de son répertoire de ces dernières années. Après la première chanson, il nous confia qu’il ne préparait jamais de setlist avant d’entrer sur scène. En parcourant le dossier, il choisit quelques chansons à jouer. Pendant ce temps-là, il raconta une anecdote à propos d’une conversation qu’il avait eue avec ses enfants autour de la table du dîner, quelques semaines auparavant. Il avait pris note, sur son téléphone, de quelques détails importants. Il s’en empara alors qu’il continuait calmement de raconter son histoire. Le petit quelque chose de spécial qu’avait ce concert pour moi, était le calme et la sobriété que Damien avait en lui. En le voyant, vous pourriez reconnaître votre oncle introverti, ou bien votre voisin. Mais en jouant, il savait comment réduire au silence une Stevenskerk remplie. Le contraste entre l’accessibilité de Damien et la grandeur de Stevenskerk avait un effet enchanteur. Damien Jurado prouva ce soir-là que vous n’êtes pas obligé de chanter parfaitement ou d’être bien habillé pour transmettre une histoire. Il m’a touché, simplement en étant lui-même. Avec toutes les mesures liées au Covid-19, le souvenir de ce concert assis très intime n’en fut que plus important pour moi. Parce que c’est tout de même étrange désormais, d’être assis entre deux inconnus complets dans une église pleine à craquer et d’apprécier la même musique.

Nina de Sanders (rédactrice, CHAOS EN)

Album : Lady Gaga – Chromatica

Chanson : The Pussycat Dolls – React

Concert : The Murder Capital & Working Men’s Club, Annie Mac Presents – 100 Club, London (mars)

Eddy Taatgen (photographe, CHAOS NL)

Album : Closeness – Native Harrow
J’ai rencontré la chanteuse venant des Etats-Unis l’année dernière au Royaume-Uni. Elle est très sympa et sur cet album, tous les problèmes qu’on a connus en 2020 sont mentionnés.

Chanson : Jim White – The Divided States of America
Il décrit la situation misérable des Etats-Unis dans quelques chansons, ça me parle parce que ma fille vit là-bas.

Concert : Gill Landry – TivoliVredenburg, Utrecht (janvier)
Il a une voix fantastique, et c’est un mec très sympa.

Fabien Trève (rédacteur, CHAOS France)

Album : Fake Eyes – A Drip Is All We Know
L’EP A Drip Is All We Know de Fake Eyes c’est tout simplement replonger pendant 22 minutes. dans les 90’s. Une influence évidente du groupe Hum, qui d’ailleurs a lui aussi sorti un album (comeback) cette année. Fake Eyes avait sorti un EP de 2 morceaux il y a deux ans,  après écoute, on en demandait clairement davantage. Merci donc à Fake Eyes d’avoir étanché cette soif cette année avec cet excellent EP. Le morceau Illuminate aurait totalement pu être mon morceau de l’année.

Chanson : Paerish – Archives
À défaut de pouvoir se mettre sous la dent leur (encore attendu) nouvel album, Paerish ne nous a cependant pas oublié. En effet le groupe français nous a livré ces derniers mois trois excellents nouveaux morceaux, dont ‘Archives’ qui représente pour moi des écoutes quotidiennes depuis sa sortie.

Concert : Thee Oh Sees – Le Transbordeur, Villeurbanne (reporté !)
Si je devais choisir un groupe à voir en concert après de longs mois sans concert (à cause d’une pandémie mondiale par exemple…) je choisirais sans hésiter la pure énergie de Thee Oh Sees. Hâte de les voir enfin. 

Hanna de Vries (rédactrice, CHAOS NL)

Album : Hayley Williams – Petals For Armour
Quand à 13 ans j’ai vu Paramore sur MTV pour la première fois, je suis tout de suite tombée amoureuse de Hayley Williams. Après toutes ces années, j’en suis toujours amoureuse. Petals for Armour est, en plus de quelques singles, la première œuvre solo de Williams. Même si l’album a été produit par des anciens membres de Paramore, il n’a rien à voir avec ce qu’on avait l’habitude d’entendre avec Paramore. En fait, Williams sait comment créer un son aussi unique, que je n’ai encore osé comparer avec rien d’autre. Les textes traitent principalement de développement personnel au cours de périodes difficiles. Numéro 1, pour moi c’est vraiment le meilleur album de 2020.

Chanson : Razorlight – Burn, Camden, Burn
Secrètement, mon genre préféré c’est le Zeroes Britpop. On aimerait oublier que cette chanson est sortie en 2020 accidentellement.

Concert : Indian Askin  2 A.M – Night Club Warhol, Groningen (Janvier)
On dirait que c’était il y a des siècles, mais en janvier on avait toujours le droit de se marcher dessus dans des boîtes beaucoup trop remplies. Lors de l’Eurosonic Noorderslag, toute la ville de Groningen se change en un festival continu où tu peux tomber sur des groupes en concert dans les endroits les plus bizarres et aux heures les plus étranges. Par le passé, j’ai déjà dit que Indian Askin était peut-être le groupe des Pays-Bas aux meilleures performances live, et même si le chanteur Chino Ayala avait probablement un peu trop bu dans une bouteille à laquelle je ne me risquerais pas à toucher, pour moi c’était le meilleur moment à Eurosonic et en festival.

Dennis de Waard (rédacteur, CHAOS NL)

Album : Dijf Sanders – Puja
Un voyage de dingue à travers l’Indonésie dans un mélange éclectique de field recordings, et de musique folk et électronique. Un album qui se bonifie à mesure qu’on l’écoute, mais le voyage vaut certainement le coup.

Chanson : Romy – Lifetime
Je craque pour la musique mélodramatique et Romy de The XX sait très bien comment écrire ce genre de musique. Le banger confiné de l’année. Point.

Concert : Spinvis – Carré, Amsterdam (juillet)
Après ne pas avoir vu un concert pendant presque une demie-année, Spinvis (seulement lui et Saartje) vous rentre dedans comme il faut. C’était un show immensément émouvant et allez, ça vous arrive souvent de dire que vous étiez à un concert de Spinvis à Carré avec seulement cent personnes ?

Paul van de Zalm (rédacteur, CHAOS NL)

Album : Frazey Ford – U Kin B The Sun
Tôt dans l’année, c’était déjà l’un des albums qui pouvait finir dans mes préférés de l’année, mais quand la crise sanitaire a éclaté, cet album émouvant n’a pas eu l’attention qu’il méritait.

Chanson : Black Foxxes – Swim
C’était un super comeback de Mark Holley accompagné de nouveaux musiciens.

Concert : Monomyth – Lijm & Cultuur, Delft (octobre)
Ce fût l’un des deux concerts auxquels j’ai eu l’occasion d’aller durant cette période de corona, et pour cette raison je le garderai en mémoire un long moment. Et bien sûr Monomyth est un groupe fantastique à voir en live !

Ivana van der Zant (photographe, CHAOS NL)

Album : Vandenberg – 2020
Cet album est génial. Il sonne comme l’ancien Vandenberg, mais rajeuni. Le nouveau chanteur s’accorde très bien avec la musique et les chansons écrites pour cet album.

Chanson : Ozzy Osbourne feat. Elton John – Ordinary man
La première fois que j’ai entendu cette chanson, j’étais déjà émue. Les paroles sont écrites pour faire réfléchir. Elton John et Ozzy Osbourne forment un bon duo ; leurs voix sont très différentes mais vont très bien ensemble.

Concert : The Growlers – TivoliVredenburg, Utrecht (février)
C’était un show très énergique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *