Texte : Fabien Trève

Depuis 2016, une vague de post-rock aux airs de shoegaze s’étend entre Lyon et Bourg-en-Bresse, mais aussi sur d’autres rivages alentours. Yann (chant et guitare), Tanguy (batterie), Paolo (guitare) et Pablo (basse) y sont pour quelque chose. En effet cette année-là, ce jeune quatuor s’est formé autour de ces influences avec en tête la volonté de les mettre en valeur sur scène, VAGUES est né.

Un an plus tard, le jeune groupe nous présente son premier EP Depuis Les Toits, et par la même occasion, leur charismatique identité sonore. Textes en français, qu’il serait d’ailleurs plus correct de qualifier de poésie, guitares alternant puissance et subtilités, basslines efficaces, batterie énergique, ce beau mélange semble parfaitement fonctionner. Avril 2020, VAGUES nous présente un nouveau titre très prometteur, Impasses, accompagné d’un clip maîtrisant impeccablement ombres et lumières, autrement dit, à leur image. Six mois plus tard sort le deuxième EP du groupe, Aux Portes de La Nuit, comprenant Impasses et quatre autres titres.

Tracklist d’Aux Portes de La Nuit :

  1. Dernier virage
  2. Impasses
  3. Le Velours du soir
  4. Grand incendie
  5. La tempête

Pour ce second EP, VAGUES semble avoir placé la barre encore plus haut en se développant, tout en conservant l’identité que nous avons pu citer précédemment. Des textes encore plus percutants, des basslines devenues hypnotiques, des mélodies « catchy »… On notera également davantage d’expérimentations d’un point de vue rythmique, de quoi ravir les auditeurs sensibles à ces notions. Ces derniers sauront remarquer la brillante écriture et réalisation des parties de batterie, mais aussi les variations de signatures rythmiques. Puissance et technique sont au rendez-vous. À l’instar de son prédécesseur, cet opus est conclu par un honnête cri d’alerte, loin d’être vague. En effet l’orage, devenu tempête, nous est présenté comme un véritable regard dans le miroir.

Comme-ci tout cela ne suffisait pas, force est de constater la qualité de production qui semble encore supérieure à leur premier projet pourtant déjà remarquable sur ce point.

Si malgré tout cela cet EP ne figure toujours pas dans la file d’attente de votre plateforme de streaming préférée, faites-vous au moins la faveur d’y placer au plus vite Impasses, véritable régal.

Association La Vague

Photo : Aurélien Mariat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *